Duathlon de Rosny 2006 : Envolé le « guidon Aéro » !

Docteur Stéphane Cascua

Rosny sur seine est une ville sportive. Elle exploite efficacement le relief de la vallée : course sur route, Trail et Duathlon sont au programme. Lors de cette dernière épreuve, on court 6 Kilomètres, on pédale 32 et on court encore 3 kilomètres ?

OsteopatheAujourd’hui, je tente une dernière fois d’utiliser mon guidon Aéro. Les études montrent que le gain aérodynamique est modeste. La forme en pointe n’est pas idéale : une goutte de pluie, moulée par les frottements des molécules d’air, est arrondie en avant et effilée en arrière. L’intérêt de cet équipement est surtout lié à la réduction de la surface frontale du cycliste , elle-même amplement favorisée par la flexion de son buste. Mais l’hyperpression pulmonaire provoquée par le rapprochement des coudes augmente le travail du c’ur. De fait, l’utilisation de ce matériel ne devient rentable qu’au delà de 40 kilomètres/heure.

Pour un sportif modeste comme moi, ce n’est vraiment pas intéressant ! Tout juste un peu utile à mon image dans le parc à vélo, juste avant le départ. Sinon, il est à l’origine d’une machine moins stable qui contorsionne les disques lombaires déjà mis en tension par la position très ? trop ? penchée en avant. Dans ces conditions, j’ai très vite mal au bas du dos. Et, lorsque survient la deuxième transition, je reste courbé et ne parvient à me redresser qu’après 300 à 400 mètres !

Désormais, je roule à peine plus relevé, bien en équilibre, les mains sur les cocottes, le thorax libéré. L’absence de douleur, l’aisance respiratoire me permet d’appuyer plus fort ! Je roule plus vite ? et surtout je prends plus de plaisir !